Comment se motiver pour changer de mode de vie ?

image départ bonheur     

Comment se motiver pour changer de mode de vie ?

La nouvelle génération de médecins, consciente de la supériorité de l’approche douce, se heurte à un grave problème : ils s’aperçoivent que ce dont leurs patients ont besoin, ce n’est pas d’un nouveau médicament, d’un progrès technologique, mais d’un soutien humain pour les motiver à changer de mode de vie. Ce pourquoi personne n’a pensé à les former en faculté de médecine, où la sélection s’est faite sur les mathématiques…

Car il est évidemment très difficile de modifier en profondeur le mode de vie d’une personne. Même un accompagnement quotidien par un « coach » peut ne pas suffire.

À notre époque tout particulièrement, nous sommes souvent pris dans un cycle infernal qui rend l’idée même de faire régulièrement du sport et se mitonner de bons petits plats bio totalement utopique.

Michel de Lorgeril donne l’exemple suivant dans son livre « Prévenir l’infarctus et l’AVC » :
« Pour tenir le coup, je fume, pour me relaxer, je fume ; pour tenir le coup, je sacrifie la qualité des repas, pour gagner du temps, je saute les repas ; et prendre le temps de faire un jogging deux ou trois fois par semaine est bien la dernière de mes intentions puisque je fume et que ma mauvaise nutrition me met dans un état de fatigue chronique [7]. »

Les médicaments, tout le monde peut aller les chercher à la pharmacie et les avaler deux ou trois fois par jour avec un verre d’eau. Les opérations, ça coûte très cher mais, là encore, il « suffit » de prévoir un créneau au bloc opératoire. Le patient arrive le matin, se fait anesthésier, et sort quelques jours plus tard. Notre système médical est organisé pour cela.

En revanche, modifier en profondeur son mode de vie demande des efforts considérables, et généralement tout un travail sur le sens de la vie du patient, que le médecin n’est capable ou désireux de faire.
Parce que cela remet trop de choses en question.
Pourquoi devrais-je faire des efforts ? Qu’est-ce qui me motiverait réellement à me lever tous les matins pour sortir et faire de l’exercice ?

image retour dans son passé

Comment renoncer à toutes ces nourritures dont je sais qu’elles nuisent à ma santé mais qui, pourtant, me sont indispensables pour garder le moral et supporter les agressions et les frustrations de ma vie quotidienne ? Où trouver l’énergie pour changer de métier et aller vivre dans un endroit où je gagnerai moins, sans doute, où je serai moins « reconnu », mais où je mènerai une vie saine, qui me permettra de vivre plus longtemps et en meilleure santé ? Au fond, ai-je vraiment envie d’aller mieux ?

Pour répondre à ces questions, malheureusement, une simple ordonnance ne suffit pas, ni même quelques entretiens avec un psy.

prescription bonheur

C’est toute une réflexion sur « pourquoi je vis » et « pour quoi je vis » qu’il faut mener. Reprendre, parfois à zéro, des mauvais choix professionnels, éducatifs, conjugaux, familiaux, qui ont été faits.

Et où trouver des conseils dignes de confiance ? Comment éviter les manipulateurs et les incompétents qui n’en veulent qu’à votre argent ?

Une aide modeste…
En vous offrant mes articles (beaucoup sont issus de recherches scientifiques internationales regroupées dans des newsletters dont je suis abonnée depuis plusieurs années dont SanténatureInnovation, Alternatif Bien-être,…), et en vous partageant mes propres outils que j’utilise dans ma vie personnelle et professionnelle,
je désire contribuer modestement à aider les personnes à prendre conscience que leur corps, leur santé… et bien ils sont sacrés !
Personnellement le plaisir de me sentir bien dans mon corps, dans ma tête et dans ma vie est une quête permanente, une ouverture vers plus de bien-être, plus de bonheur à m’offrir.

Quand je fais des erreurs de choix,….on n’est pas parfait !… j’ai le désir de m’améliorer… je fais à mon rythme, et s’il y a parfois des réticences inconscientes…je me dis que je fais de mon mieux !

Au plaisir !

Facebook